Octobre 2005

Publié le par Baby_mag

Cher petit bébé,

Voilà déjà 4 mois que j'ai arrêté la pilule et je me décide à tenir ce journal intime pour qu'un jour tu puisses le lire et connaître cette fabuleuse histoire de ta conception.

Tout a commencé en début d'année 2005. Papa s'est levé un matin et m'a dit "et si on commençait à essayer de faire un enfant ?". Cela faisait déjà 3 ans que nous étions ensemble et 3 mois que nous avions emménagé dans cet appart que nous avons acheté en juillet 2004. Un beau 3 pièces avec un double séjour et 2 chambres: La notre et  cette petite chambre qui n'attend que toi ....Cette chambre si vide où nous n'entrons même pas ....

En janvier 2005, nous avons donc décidé que l'été serait une bonne période pour commencer les essais. Je finirai donc ma dernière plaquette de pilule en juin 2005 et commence mon 1er cycle sans contraception le 1er juillet 2005. Le même mois, nous partons 15 jours à la mer et nous somme déjà très excités par cette aventure qui commence ...

Les "30 jours" théoriques d'un cycle passent. Rien. Je commence à me faire des fausses joies ...J35: 1er test de grossesse. Rien. J40: 2eme test de grossesse. Rien. J45: 3eme test de grossesse: Rien. Ce cycle me parait interminable. Il ne sera que la longue série de cycles interminables.

Je me décide dès le 2eme cycle à faire une courbe de température. Je la prends sous les aisselles. Cela ne doit pas être une méthode très fiable: ma température ne fait que d'osciller. J42. Mon cycle se termine et cette courbe ressemble à un encéphalogramme ... J'ai bien sur à partir de J35 encore craqué pour un test de grossesse....

3eme cycle, 2eme courbe. Allez, je me mets à la température buccale. C'est étrange, cette méthode ne semble pas très fiable non plus ... J40. Cette courbe ne ressemble à rien. Je décide de ressortir mes cours de biologie. On doit pourtant avoir une nette différence de température entre le début de son cycle et sa 2eme partie de cycle. J'ouvre mon livre de gynécologie. Mes courbes ressemblent à des cycles anovulatoires. C'est le choc. Il semblerait que je n'ovule pas.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans babymag

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article