Echo + hystérosalpingograhie

Publié le par Baby_mag

Je dois faire une hystérosalpingographie, c’est une radio des trompes (hystéro de son petit nom). Il consiste à passer par le vagin et à introduire à l’aide d’une seringue, de l’iode (produit de contraste radioactif) à travers la paroi de l’utérus.

J’ai eu quelques témoignages sur le forum. Question douleur, certaines ont eu très mal, d’autre juste des “douleurs de règle”. On me conseille aussi de prévoir une serviette hygiénique car l’iode partira une fois que je serai debout.

 J’appelle le radiologue pour un RDV pour une écho pelvienne suivit d’une hystérosalpingographie. On me donne une liste par croyable de médicaments:

 -         Des ovules à mettre dans le vagin, l’avant veille et la veille (anti-inflammatoire) 

 

 -         Des suppositoires à prendre la veille et une heure avant mon RDV (pour la douleur) 

 

 -         Des antibiotiques à prendre dès la veille et les 4 jours qui suivent l’intervention  

 -         Et bien sûr, les 2 flacons d’iode. 

 Mardi 18 avril, 17h30.  J’appréhende cet examen. Pas sur le fait d’être en position gynécologique devant un radiologue, non, ça je commence à avoir l’habitude. Non, j’ai juste peur de la douleur. Je commence à transpirer un peu. Je croquet un morceau de sucre histoire de pas faire un malaise. Ouf, on me prend tout de suite.

C’est un gynécologue qui m’ausculte. D’abord une écho pelvienne. Il mesure la taille de mon utérus, de mes ovaires.

Il me demande ensuite de faire un tour aux toilettes.

Là on poursuit par une echo-endovaginale. La canule n’est pas très grosse et puis il met du lubrifiant. Je ne sens qu’une légère gêne mais je reste scotchée devant l’écran de contrôle. Là il me dit “regardé ce follicule comme il est gros”. Je n’avais pas d’ovocyte à l’ovaire droit, mais 3 ovocytes à l’ovaire gauche: un tout petit mais 2 beaux gros follicules de 15 et 17 mm. Pour J9 c’est une belle taille. Voir ces follicules ça m’a rempli de joie. 1) parce que mon traitement clomid se concrétise. Il y a bien des ovules. 2) je suis rassurée, je viens de finir ma 4eme cure de clomid et mes ovaires ne sont pas “hyperstimulés”, 3) au fond de moi je me dis “cette petite graine va peut-être être fécondée”, “peut être les 2 ?” … C’est un peu comme si je voyais un futur fœtus ….

 

 

 Mes 2 gros follicules à l'ovaire gauche:

 

 

 

 

 

Je change de salle. Me  voilà dans une vraie salle radiologique. Là je commence à sérieusement paniquer. Je m’allonge. C’est le même gynécologue qui va faire l’examen. Il y a une dame radiologue avec lui. Il commence à introduire le spéculum et commente son geste en même temps. C’est bien d’avoir les explications en même temps que je geste. Vraiment. J’ai beaucoup apprécie cette démarche.

Là il me dit attention ça va pincer, je vous dépose une pince sur l’utérus ». Oui en effet j’ai vraiment la sensation d’avoir une pince à linge qui me tire. C’est une douleur aiguë mais qui n’amplifie pas. Là il continue ses explications « là vous allez sentir une autre douleur : c’est le produit iodé qui va pénétrer dans l’utérus ». Là ça me fait une vraie décharge électrique. Ça m’irradie dans tout le ventre. Je serre les dents et je laisse échapper un petit souffle aigu…

« Voilà c’est fini, l’iode est passé très vite j’ai rarement fait une hystéro aussi rapide ». Ah ? Et c’est bon signe ? C’est déjà fini ? Oui à parement, il enlève la pince mais me dit de rester allonger. Ouf, la douleur aiguë s’est transformé en une douleur abdominale supportable. Finalement ça a duré combien de temps ? 5 minutes ? Pas plus je crois pas.

Il revient. Il a du jeter un œil sur les clichés. Il me dit que je peux aller me rhabiller et d’attendre dans la salle d’attente le développement des radios.

Là la radiologue me propose une serviette. Je lui sourie gentiment « non, merci, on m’avait prévenu pour la serviette ».

J’attends dans la salle d’attente. La radiologue vient me voir en me demandant si je me sens bien. Je réponds d’une petite vois que le pire est derrière moi. Elle me temps une boite de bonbon à la menthe. Ils sont vraiment sympas dans ce centre. Il faudra que je le recommande.

Mon mari arrive à ce moment là et me voit « c’est déjà fini ? Tu m’avais dit une bonne demi-heure ? ». Et oui tout s’est déroulé en moins de 30 minutes : écho pelvienne, écho endovaginale, et hystéro.

 

 

 

 

Là il arrive avec les clichés d’une autre patiente. Il lui dit « c’est pas bon du tout pour les trompes ». Là mon cœur s’accélère. Oh non pas encore une nouvelle mauvaise nouvelle. Pitié ….

On attend moins de 10 minutes. Le gynéco arrive avec une grosse pochette et me dit « tout va bien ». D’un seul coup je ne sens plus ma douleur. Quel soulagement.

Mes ovaires n’ont pas la même taille mais sont normaux, mon utérus est anté-versé mais c’est pas grave. Et mes 2 trompes sont bien visibles.

Il nous dit « l’ovulation sera pour ce week end alors foncé ! »

On repart heureux. Par contre 1h30 après de grosses douleurs comme celle des règles arrivent. Heureusement avec 2 ibuprofenes et 30 minutes plus tard, allongée dans le lit, je récupère. La serviette je l’ai changé en rentrant. J’ai un peu saigné et oui, effectivement il y a de l’iode.

A 20h, la 2eme serviette hygiénique est presque immaculée. Je n’aurais pas trop saigné.

Le lendemain, j’ai mal au ventre mais ça passe très vite une fois de plus avec l’ibuprofene.

J’apprends sur le forum que comme le passage de l’iode peut suffire à déboucher les trompes, et comme l’iode est un bon milieu de conservation des spermatozoïdes, il y a beaucoup de femme qui tombent enceinte le cycle de l’hystéro ou celui d’après.

Ça arrivera à 3 filles qui ont passé l’hystéro le même cycle que moi. Moi ça ne m’arrivera pas mais je suis pas la seule dans ce cas.

Mon cycle se termine une fois de plus sur une grande déception. Pourquoi ça marche pour les autres mais pas pour moi ?  

Allez, encore 2 essais clomid …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans babymag

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article