Juin 2006: clomid c'est fini !

Publié le par Baby_mag

Juin 2006,  

Nous avons pose 3 semaines de conges payés ce mois ci.

Mes règles sont arrivées la 1ere semaine. C’était mon dernier essai clomid. C’était mon dernier espoir …J’ai pleuré encore une fois toutes les larmes de mon corps. Ça signifie pour moi : 

- Nouvel échec thérapeutique.

- Faire le deuil d’une conception naturel

- De nouvelles craintes : Que va t-il se passer maintenant ? Vais-je ovuler toute seule sans clomid ? Que va t-on faire ? IAC ? FIV ?

Quand on parle d’IAC ou de FIV aux gens ils vous répondent « vous allez y arriver, c’est une autre méthode de procréation ». Mais il faut faire un deuil. Il faut accepter en soi et en son couple que tu ne viendras pas au monde à la suite d’une merveilleuse nuit d’amour, pleine de tendresse et de complicité. Oui tu seras toujours notre bébé d’amour mais c’est dur de se dire qu’une tierce personne sera responsable de ta procréation : La médecine !  

Nous n'étions que 2 et voilà que nous allons devoir partager notre intimité avec le gynéco qui déposera le sperme préalablement centrifugé dans un labo (IAC) ou carrément un œuf fécondé dans une éprouvette (FIV).

Les vacances se passeront bien. Nous nous retrouvons. « Nous » le "couple". Enfin, des moments à partager sans courbes, sans traitements, sans effets secondaires … Mais je scrute mon corps. Je sens bien que je n’ai plus de fluctuation de glaire… Je mets çà sur le compte de la plage, de la mer, de la piscine … J’arrête d’écouter mon corps. Je profite à fond des excursions, des activités de l’hôtel. Je fais du badminton avec ton papa, du mini-golf, du kayak, du scooter de mer. Papa va au tir à l’arc pendant que maman va à l’aquagym. Je me requinque. Je m’offre quelques apéritifs locaux sans songer un instant à une potentielle grossesse. Enfin mon corps est libéré de cette procréation obsessionnelle.

Les gens disent que c’est quand on y pense le moins que les choses arrivent. Et bien moi je n’ai pas ou  presque plus penser à toi mais tu n’es pas venue. Une fois de plus je me dis « oui c’est les légendes qu’on raconte aux couples pour leur redonner espoir mais qui n’arrivent qu’aux autres ». On connaît tous ces « autres ». On a tous un cas un peu inattendu autour de soi. Mais oui, c’est les « autres ». Pas nous.

Voilà j’ai dépassé ma date de cycle théorique. J’ai toujours eu des cycles de 29 ou 30 jours sous clomid. Là je dépasse 35 jours … je ne sais pas quand ce cycle se terminera mais une chose est sur : il est anovulatoire.  

 Je n’ovule pas sans clomid.  

 Ah oui. Une autre légende dit que le cycle qui suit une longue période sous clomid est souvent favorable à la grossesse car il y a encore un « effet inducteur » et les gens se focalisent moins sur leur ovulation. Là encore ça arrive à d’ « autres » mais pas à nous ….

Et nous ? Pourquoi toujours pas nous ? Pourquoi on n'a pas le droit d’être les héros d’un gentil petit conte de fées que nos amis citerai à leur tour à un autre couple d’amis en difficulté ? 

Publié dans babymag

Commenter cet article

manie 12/07/2006 10:47

J'espère qincerement que l'on pourra te citer en exemple d'histoire d'une maman et d'un papa qui ont ramé pour avoir leur bébé et qui ont été récompensés de leur perseverance en ayant des jumeaux! Bisous je croise les doigts pour ton rendez vous PMA!

Baby_mag 12/07/2006 19:11

Merci Manie, tu es la 1ere à me laisser un commentaire. Merci d'être toujours présente pour moi.